×
×

Les membres

Activités

Les activités de restauration représentées au sein de Resto Passerelle mobilisent de multiples profils professionnels :

  • gestionnaire administratif et financier,
  • développeur de projet d’activité,
  • cuisinier,
  • encadrant et responsable de production,
  • encadrant technique,
  • commis de cuisine,
  • agent polyvalent de restauration…

Tous les initiateurs des projets associatifs n’ont pas le même parcours, mais les besoins en compétences sont assez similaires.

La coopération engagée au sein de Resto Passerelle consiste à croiser les besoins et les offres de ressources humaines de chaque membre.

A terme, il est envisagé de disposer d’un outil de mutualisation de personnes (et donc de compétences) tel qu’un groupe d’employeur.

En 2014, les associations Taf et Maffé et Afrique et Espoirs ont mené une première expérience de ressource humaine partagée sur la fonction de gestion administrative et financière.

CLIQUER ICI POUR SUIVRE LES ACTIONS SUR LA MUTUALISATION DE RESSOURCES HUMAINES

×

Les associations porteuses d’une activité de restauration au sein du PTCE réfléchissent en permanence à leur évolution à court, moyen et long terme.

Certaines sont expérimentées et disposent des « outils » pour développer leur(s) projet(s) de restauration.

D’autres ont besoin :

  • d’être soutenues dans leur fonctionnement pour passer une période difficile
  • de bénéficier des connaissances et expériences de pairs pour donner une nouvelle dimension à leur activité.

La démarche de coopération au sein de Resto Passerelle permet d’ores et déjà d’engager des actions d’accompagnement entre membres.

L’émergence annoncée de nouveaux porteurs de projets en Ile-de-France laisse présager d’un besoin d’accompagnement important pour des structures en démarrage.

En 2014 :

- Coallia et Appui ont accompagné la structuration de l’Ateleir et Chantier d’Insertion de l’AGDS à Sevran lors de son démarrage.

- Taf et Maffé a accompagné Afrique et Espoirs à redresser sa situation difficile

- Appui engage un accompagnement de Aurore dans la préparation à l’ouverture de son premier restaurant social au sein d’une résidence sociale (ADEF) à Sevran

- Arcaf bénéficie de l’expérience « in vivo » des structures en activité du PTCE Resto Passerelle pour se préparer à l’ouverture d’un premier établissement en 2015

×

La recherche de ressources budgétaires alternatives, associée à la volonté de faire découvrir au plus grand nombre un monde de saveurs africaines a naturellement conduit les « Restos Passerelles » à envisager le développement d’une offre de traiteur africain. Le PTCE « Resto Passerelle » travaille aux côtés de chaque gestionnaire à structurer une offre commune, attractive et sur un segment probablement très porteur car peu exploité à ce jour.

CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'ACTION TRAITEUR COOPERATIF

×

Avec 725.000 repas vendus par an, 5 restaurants réunis au sein du PTCE « Resto Passerelle » ont pris conscience qu'en mutualisant leurs achats de matières premières, ils pourraient travailler autrement avec leurs fournisseurs et inverser le rapport de force pour engager avec eux des négociations en leur faveur. Avec une consommation annuelle de 225 tonnes de riz, 50 tonnes d'oignons frais et à peu près autant de carottes et de choux ou encore 112 tonnes de cuisses de poulet la création d'un groupement d'achats devenait une évidence pour tous.

CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE GROUPEMENT D'ACHATS

×

Les « restos passerelles » se caractérisent par une double vocation sociale : fournir des repas à des tarifs « très sociaux » et réinsérer des publics qui rencontrent de lourdes problématiques socio-professionnelles. Structurés en « atelier chantier d’insertion », les restos passerelles accueillent chaque année, entre 20 et 40 salariés en insertion selon les structures. Ils leur offrent un cadre de travail normé et convivial, les forment à un métier et les accompagnent tout au long de leur parcours, avec comme objectifs de les remobiliser, de les aider à retrouver la confiance perdue et enfin de les outiller pour les rendre autonome dans leur recherche d’emploi.

Cet accompagnement s’organise autour de :

-la production encadrée ;

-la formation en interne ;

-la formation externe ;

-un suivi social et professionnel individualisé assuré par les Chargé(e) d’Insertion Professionnelle.

×

Le PTCE Resto Passerelle s’attache à créer des liens entre différents acteurs :

Des structures d'insertion par l'activité économique

Des structures de l'économie classique

Des structures de l'économie sociale et solidaire

Des collectivités publiques

Des partenaires privés

 

Dans le but de :

Développer des coopérations économiques pour créer de l'emploi et insérer les personnes en difficulté

Développer les territoires et créer des dynamiques positives

Créer des économies d'échelle pour les structures de l'ESS et les chantiers d'insertion pour que leurs modèles économiques se pérennisent

Mettre en place un suivi social et professionnel de meilleure qualité grâce aux collaborations

×

Les membres de « Resto Passerelle » oeuvrent dans l’économie sociale et solidaire.

Chacun combine ainsi son intervention dans un circuit économique de base (achat/vente) avec des objectifs ne relevant pas de la recherche de profit maximum.

Ces objectifs sociaux et solidaires se traduisent majoritairement, au sein de Resto Passerelle, par une volonté d’accueillir et d’offrir un service adapté à des populations fragilisées

Le PTCE Resto Passerelle réfléchit et s’attache à formaliser des modèles économiques permettant d’atteindre des équilibres et compromis adaptés entre :

  • les exigences de viabilité économique et la création de valeur qu’elle implique ;
  • les politiques publiques et leurs dispositifs de soutien aux missions d’insertion socio-professionnelle et de solidarité pour des populations ciblées ;
  • les différentes déclinaisons du projet social des porteurs d’activités de restauration solidaire et ses potentialités

Ces modèles économiques ont vocation à être partagés et en partie transférable pour permettre la pérennité d’une diversité d’approches de la restauration sociale et solidaire.

Depuis septembre 2014, un travail technique est engagé entre l’équipe de coordination du PTCE et la DIRECCTE Ile-de-France pour trouver la modélisation adaptée à la poursuite des Ateliers et Chantiers d’Insertion Resto Passerelle, aujourd’hui dérogatoires.

CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES ACTIONS MENEES SUR LE MODELE ECONOMIQUE

×

Des restaurants sociaux qui servent entre 400 et 700 repas par jour pour des publics paupérisés. Des restaurants qui allient un fort impératif de production à des publics en insertion qu’ils doivent dans le même temps former au métier d’employé polyvalent de restauration. Une équation pas simple mais un défi relevé chaque jour qui permet à la fois de satisfaire aux exigences culinaires et de budget des uns tout en travaillant à renforcer l’employabilité des autres.

×

Agenda

No upcoming events